Du rock en rouge et noir

Fort du succès de Mistinguett, reine des années folles, Albert Cohen revient avec sa nouvelle production adaptée du célèbre roman de Stendhal; Le Rouge et le Noir, un opéra rock - de chic et de choc - composé par Sorel (ça ne s'invente pas) et écrit par Zazie et Vincent Baguian pour les chansons.
Si vous ne connaissez pas l'histoire, voici un court résumé:


Fils de charpentier, Julien Sorel est trop sensible et trop ambitieux pour suivre la carrière familiale dans la scierie d’une petite ville de province. En secret, il nourrit une fascination pour Bonaparte et rêve d’une ascension similaire à celle de l’empereur. Julien trouve une place de précepteur dans la maison du maire, Monsieur de Rénal, et noue une relation interdite avec son épouse. Chassé lorsque cette idylle est découverte, il rentre au séminaire de Besançon. Avant peu, il monte à Paris et devient le secrétaire du Marquis de la Mole, dont il séduira la fille Mathilde. Jusqu’au bout, Julien Sorel verra son ambition contrecarrée par ses sentiments, qui le conduiront à sa perte.


Avec un casting de 9 chanteurs vocalement exceptionnels, nous étions un peu sceptique quant au niveau de comédie des artistes. Mais ils se sont tous avérés être très justes dans leur interprétation. En particulier Haylen (The Voice 5) parfaite en Louise de Rénal et Côme (finaliste The Voice 4) qui est une très belle surprise car il excelle là où on ne l'attendait pas et à qui le rôle de Julien Sorel va comme un gant. On aime aussi voir le charismatique Yoann Launay (The Voice 4) s'amuser dans son personnage de Géronimo, le maître de cérémonie qui lui permet d'exprimer l'étendue de son talent, tout comme Patrice Maktav qui incarne magnifiquement l'odieux Monsieur Valenod. Autre gros atout de cet opéra rock: 5 musiciens placés au dessus de la scène assurent le show en live tous les soirs ! Un vrai concert de rock ponctué de scènes de théâtre pendant plus de 2h !
Concernant la mise en scène, on assiste à un spectacle très épuré (absences de danseurs) qui permet aux personnages de se suffire à eux-mêmes et ainsi mettre en valeur l'histoire qu'ils racontent. Comme plusieurs spectacles de ces dernières années, Le Rouge et le Noir a lui aussi fait le pari d'un décor numérique; deux grand panneaux coulissants en fond de scène sur lesquels sont projetées les images des décors - et plus encore - et qui s'intègrent parfaitement à la mise en scène de François Chouquet et Laurent Seroussi. De plus, l'utilisation de ces panneaux permet une plus grande liberté au niveau de l'animation (concrète ou abstraite) des décors... mais on ne vous dévoilera pas tous les secrets du spectacle.
En bref, tous les éléments sont réunis pour en faire LE spectacle de l'automne 2016; en deux mots, chez J&M; ON AIME !

Pour en savoir plus, il vous faudra vous rendre au Palace avant le 31 décembre 2016 ! N'oubliez pas également de vous procurer l'album du spectacle pour avoir un bel avant-goût de ce qui vous attend sur scène.

Après les succès de "La gloire à mes genoux" et "Les maudits mots d'amour", "Dans le noir, je vois rouge" est le troisième extrait promotionnel; on vous laisse apprécier !

Retour à l'accueil